Follow by Email

Translate

Saturday, July 16, 2016

Après Nice, Do not Trade Liberté pour la sécurité

(Cet article original n'a pas été créé par moi. Il est originaire de http://original.antiwar.com/Eric_Schuler/2016/07/15/nice-dont-trade-liberty-security/. Et je présente mes excuses pour toutes les mauvaises traductions, comme Google translate a été utilisé pour ne traduire.)

par Eric Schuler, le 16 Juillet, 2016
Imprimer cette | Share
L'Europe a subi une autre attaque terroriste tragique jeudi soir, comme un camion semi-remorque blanche délibérément couru des dizaines de piétons à Nice, France. Les rapports mettent le nombre de morts à 84, tandis que plus de 200 ont été blessés. Le conducteur du camion était aussi armé et apparemment ouvert le feu sur des civils avant d'être finalement tué par la police. À ce stade, les autorités estiment qu'il y avait un seul attaquant.

Au moment de la rédaction de ce document, il n'y a pas eu de demandes formelles de responsabilité par ISIS ou tout autre groupe, mais rapporte le New York Times que ISIS prend de temps en temps que les rapports que deux jours avant de prendre le crédit. Nous savons aussi relativement peu de choses sur l'attaquant lui-même, si un seul rapport a affirmé qu'il était franco-tunisien.

Étant donné le peu d'informations a été publiquement publié jusqu'à présent, il est possible que cela était tout simplement un acte de violence extraordinaire. Il est beaucoup plus probable que ce soit une attaque terroriste à motivation politique comme ceux de Paris et de Bruxelles qui ont également eu lieu au cours des deux dernières années. En effet, les remarques du président français Hollande dans le sillage de l'attaque ont mentionné le renforcement de l'action militaire en Irak et en Syrie, il semble donc raisonnable de supposer qu'il ya un lien plausible avec les groupes radicaux au Moyen-Orient.

Comme cela semble être encore une autre attaque terroriste, quelques observations sont en vaut la peine.

Le False Compromis

En règle générale, le débat suite à des attaques comme ces produits le long de deux dimensions. Il y a une réponse nationale proposée visant à réduire la probabilité d'attaques similaires qui ont lieu dans l'avenir. Et il y a une réponse étrangère proposée pour punir ceux responsables - ou de façon plus réaliste, de punir un grand nombre de personnes aléatoires qui ont le malheur de vivre dans le voisinage général où l'attaquant et ses amis viennent. Mais je digresse.

La discussion interne a lieu le long des lignes familières de la liberté par rapport à l'axe de sécurité. Les autorités promettent toujours plus de sécurité si elles ont plus de pouvoir sur les citoyens. célèbre citation de Benjamin Franklin est consciencieusement citée dans la défense. Mais une population terrifiée et ahuri est amorcée pour l'argument de la sécurité, et de ce côté-ci gagne généralement sur.

Le problème avec le débat liberté, la sécurité est qu'elle suppose le compromis est en fait possible. Tout comme les économistes l'habitude de croire qu'il y avait un compromis fiable entre l'inflation et le chômage, les experts en sécurité d'aujourd'hui présumer que la liberté et la sécurité ont une relation inverse simple. Lorsque les économistes ont essayé de mettre leurs points de vue dans la pratique, la théorie rapidement tombé en panne. Aux Etats-Unis, la stagflation des années 1970, caractérisées par une forte inflation simultanément et le chômage, a montré que l'hypothèse précédente ne tenait pas. Un paradigme dangereux et erroné a été largement sabordé.

La même chose doit se produire pour la liberté et la sécurité. La France peut fournir les preuves nécessaires pour finalement rendre le dossier convaincant.

Rappelons que la France a été à la dérive toujours plus loin vers le côté de la sécurité du spectre depuis les attentats Charlie Hebdo en Janvier 2015. Et même avant Charlie Hebdo, le pays avait déjà quelques-uns des plus strictes lois sur les armes, beaucoup plus strictes que celles applicables pour les Américains. (Les armes utilisées dans ce cas, ont apparemment été achetés sur le marché noir.)

Le changement le plus extrême à la sécurité est arrivé après les attentats de Paris en Novembre de l'année dernière, qui a coûté plus de 100 vies. Après ce tragique événement, la France a déclaré l'état d'urgence sur le terrorisme, la suspension de nombreuses libertés civiles dans le processus. Alors qu'à l'origine destiné à être temporaire, il reste en vigueur aujourd'hui et n'a pas réussi à empêcher cette attaque. En outre, hier était Bastille Day, fête nationale française à égalité avec la quatrième de Juillet aux Etats-Unis. Si quoi que ce soit, nous nous attendons à la sécurité d'être particulièrement serré à cette occasion, et pourtant, l'attaque encore n'a pas été empêchée.

les forces de sécurité françaises peuvent tout simplement être incompétent, mais cela ne devrait pas être notre principale explication de la façon dont cela se produit. Au contraire, le mandat de la prévention du terrorisme est impossible. L'attaque de Nice illustre tragiquement ce point. Dans ce cas, la plupart des dégâts semble avoir été fait par un camion, un outil qui des milliers de personnes en France ont sans doute accès à tous les jours dans leur emploi. Si nous supposons un semblable, si réduite, la version de ce massacre aurait pu être fait avec tout véhicule à moteur, puis le nombre de personnes ayant accès à une telle arme serait dans les millions. Et ils ont la possibilité d'engager une certaine forme d'atrocité chaque fois qu'ils passent une rue de la ville occupée.

Bien sûr, il n'y a pas que les voitures et les camions qui sont le problème. Il n'y a pratiquement pas de fin aux vulnérabilités possibles dans une société libre. À la lumière de cela, il est déraisonnable de supposer que le gouvernement français pourrait empêcher le terrorisme si elle avait juste un peu plus de puissance. Ils ne peuvent pas, et ils ne seront pas, quelles que soient nouveaux pouvoirs qu'ils essaient d'acquérir.

Voilà pourquoi le débat liberté, la sécurité doit être rejetée. Un côté de l'argument prend l'impossible comme un fait donné. Aucune politique utiles viendront de cet exercice.

Them Fighting Over There?

Un autre argument standard dans le débat sur le terrorisme est l'idée que «nous devons les combattre là-bas ou bien nous allons les combattre ici". Vous avez sans doute entendu celui-ci avant. Et comme le compromis liberté-sécurité présumée, ce concept pourrait sembler plausible sur son visage.

L'histoire récente, cependant, prouve qu'il est faux.

Les attaques terroristes sont encore heureusement rares, mais les attaques réussies de grande envergure sont devenues plus courantes contre des cibles occidentales au cours des dernières années. On pourrait débattre si cela est dû aux nouvelles interventions déclenchées par le président Obama, ou si cela est juste retardé blowback de la belligérance du président George W. Bush. Très probablement, il est une combinaison, mais il ne finalement pas d'importance.

La réalité est que les interventions actuelles n'ont pas eu l'effet escompté. Si l'objectif était de prévenir de futures attaques terroristes, ils ont échoué. Et ainsi, la principale justification de l'intervention est plus valide.

Si l'on veut continuer à promouvoir l'intervention à l'étranger en dépit de ce revers, le président français fait apparemment, ils ont besoin d'un nouveau prétexte. Il ne fait pas tout le monde plus sûr. Et 15 ans dans cette expérience, aucune personne sérieuse devrait croire la prochaine intervention est celui qui fonctionne réellement.

Résumé

Le problème du terrorisme n'a pas de solutions faciles à ce stade. Mais certaines solutions proposées sont nettement pires que d'autres. Comme nous entrons dans une autre série de la démagogie politique sur cette question, il est utile de garder cela à l'esprit. Quelles que soient les politiciens peuvent dire, la sécurité complète contre le terrorisme est pas possible. Peu importe combien la liberté, nous sommes prêts à sacrifier le pays et peu importe combien de spectateurs innocents nous sommes prêts à voir bombardé à l'étranger au nom de poursuivre la guerre contre le terrorisme a échoué, ce fait ne changera pas.

Eric Schuler est l'auteur de Le blog visage Daily Palm, qui se concentre principalement sur la politique étrangère et de mauvaise économie.

Thursday, July 14, 2016

Dallas Violence: Wave Of The Future?

To my regular readers: I apologise for not posting in well over a week. Last week, I went on vacation with my family, and now, I'm going to class to work on my algebra and my grandfather has died, so, now that I am around my family more often again for his funeral, I have less time to myself to concentrate and create new articles.

Expect new articles in the next couple of weeks.

Monday, July 4, 2016

The real reasons people hate America (Do they hate us for our freedoms?), the 4 main, real reasons on why America is doing so poorly, & what we can do about this

I am somewhat unsurprised about why so many people are wondering why much of the world dislikes the Corporate United States of America, mainly becuase of the controlled mainstream media, the culture of American exceptionalism and the now practically dead "National Greatness" conservatism.

First of all, people around the world almost never hate us for our freedom, let alone are willing to attack us simply for it. In actuality, they almost always hate us for our government's foreign policy.
Mainly, the foreign policy that they hate is that the U.S. government has not only started wars as explained in the videos below,






, but also, is responsible for coups of governments and the installation of dictators in places such as Iran, Chile, Egypt, and more, as explained in the video below
.
Learn the difference between isolationism and non-interventionism;


For those of you who believe that China or Russia will literally take over the world, here's a few questions that we should ask, inspired by the article 5 Reasons Globalism Will Fail:
1: how much control do they have over information other than what is coming out of their own countries (and even at that things still slip through the cracks)? Is China or Russia controlling all of the world's news outlets? Can they even fully control their own media?

2: will the populace accept their presence? In Africa before Neocolonialism, the Europeans tried to hold onto Africa with direct military force. How well did that work?

3: can they hold a moral high ground? American exceptionalism is already dying, and so-called "National Greatness" conservatism is practically dead (http://original.antiwar.com/justin/2005/09/12/katrina-iraq-and-the-end-of-national-greatness/ https://duckduckgo.com/?q=%22National+greatness%22+site%3Areason.com&atb=v19&ia=web) and where's the Chinese exceptionalism or Russian exceptionalism? People will need to make voluntary sacrifices to keep the empire going.

4: how many foreign military bases do they have? From what I know, China doesn't really have any military bases outside its own borders, and here are the places that Russia has a working military base;
Compare that to the military bases the United States of America has;
And the U.S. empire is already having a bit of a challenging time staying up.

And 5: how are they supposed to pay for this? Russia is already not exactly the richest place in the world (you can lookup on how much of their military equipment actually is from the Soviet era), and Chinese military equipment is often cheap and may or may not be as good as the equipment from other countries (except for aircraft and armored vehicles, which are rougher than their U.S. counterparts and probably more reliable than U.S. aircraft such as the F-35).
Also, China's economy is dependent on exports, and on the ground, many people are poor. Imagine what would happen if NATO and EU countries stopped buying stuff from China, and lots of their already poorly paid and treated workers end up getting laid off? Their economy would be trashed if that happens.

Not to mention how, as explained in PLA: Chinese Military Doesn’t Compare to U.S. Military, China's military is not quite as strong as you think, not to mention how western militaries are more advanced, more experienced, much better funded, and possibly better motivated.

A similar case can be seen with Russia, where their military is, overall, not quite as well equipped as the U.S., and spends much less than the U.S. as well.


Also read the following articles in order: 

I won't bother reposting them here.





Here are the main real reasons that America is doing as poorly as it is;

4. education.

3: culture.


2: money from big corporations and special interest groups, especially from AIPAC and the military industrial complex.


And most importantly,

1: the media.

Just 6 corporations own OVER 90% of the media.
I got the above image credit of https://www.truthorfiction.com/six-corporations-own-90-percent-of-news-media/. Fair use while crediting the source is reserved.




As for 9/11 happening, compare George Walker Bush's or Westboro Baptist Church's explanations for 9/11 ("They hate us for our freedoms" and "God hates America" respectively) to Ryan Dawson's investigation and explanation;
.



This is exactly why American politicians (especially the NeoCons) and people such as Wild Bill for America have to come up with B.S. explanations for things like 9/11; they cannot talk about the truth becuase the truth is anything but on their side.

This is two-thousand and flippin sixteen, not the year six-hundred AD.


What can we do about this?

First, we need a serious paradigm shift. The best way I can think of is to call up political comedians and to tell them to shut up and get out of politics if they are not going to be dead serious about it, and perhaps more importantly, just boycott them and start listening to the alternate media. I know that these more serious alternate media outlets and people are not nearly as funny as comedians or The Daily Show, but the information provided is a whole lot more important and accurate.


Second, then hold out until we're forced to start a revolution, and do what we can to avoid violence;

We shouldn't depend on the system forever; we should try to get the least worst in, and ride this out until we're forced to bring real change, which is explained above.




If you agree with this article, please share it to every American Conservative Christian who thinks that America is doing badly becuase of its lack of faith to god.

Do you like my "Read if you're making assumptions about me" post?

Google+ Badge